bandeau_haut

<< Analyses & études

1er/03/2001

Les Françaises font toujours plus d’enfants que les Allemandes de l’Ouest

Une esquisse d’interprétation

Les Françaises continuent à avoir plus d’enfants que les Allemandes de l’Ouest alors que les différences entre les taux d’activité des mères se sont progressivement atténuées. En comparant deux pays dont les politiques sociales et familiales présentent des similarités, on se propose d’aller au delà des explications les plus couramment admises. En France, contrairement à l’Allemagne de l’Ouest, les normes régissant l’éducation des jeunes enfants ont évolué en phase avec les changements affectant les comportements des femmes sur le marché du travail. Il est devenu légitime socialement pour les Françaises de travailler à plein temps tout en faisant garder son enfant. Les Allemandes de l’Ouest, par contre, intériorisent toujours fortement la norme selon laquelle l’éducation d’un jeune enfant nécessite la présence permanente de sa mère. Mais, de plus en plus éduquées, elles sont amenées à accorder la priorité à leur maintien dans l’emploi et à renoncer à la maternité. Pour mieux comprendre les différences de fécondité entre les deux pays, il semble donc fructueux de se focaliser sur les interactions à l’œuvre entre leurs politiques familiales, les valeurs auxquelles adhèrent la majorité des couples concernant l’éducation des jeunes enfants et les attitudes des femmes face au travail rémunéré (...)



Source : publication CNAF - Revue recherches et prévisions n° 64 - Enfance. Vie familiale et vie professionnelle

Texte intégral téléchargeable infra.

(PDF - 120.1 ko)