bandeau_haut

<< Analyses & études

1er/09/2002

La médiation familiale : une pratique en avance sur son temps ?

Cet article retrace les années de constitution de la médiation familiale en France, de son importation d’Amérique du Nord à son acclimatation française, et jusqu’à sa reconnaissance institutionnelle. L’intérêt de cette présentation est de bien mettre en avant ce que les auteurs nomment le paradoxe de la médiation, à savoir l’institutionnalisation d’une pratique qui, dans son fonctionnement quotidien, reste assez peu répandue. Expliquant ce paradoxe, ils démontent et illustrent la conjonction favorable à la médiation familiale. En effet, cette pratique est en phase avec une vision de plus en plus prégnante de l’après-couple où une entente minimale entre les deux ex-conjoints doit prévaloir pour le bien-être de l’enfant. Un paradoxe en amenant un autre, cet article souligne également le fossé existant entre la vision “ politique ” et “ extérieure ” du divorce et la situation vécue de l’intérieur où l’écoute et la prise en compte de l’autre, même pour le bien-être de l’enfant, sont parfois difficiles à accepter et à mettre en œuvre par les divorçants (...)



Source : publication CNAF - Revue recherches et prévisionsn° 70 - La médiation familiale - Premiers éléments d’évaluation

Texte intégral téléchargeable infra.
(PDF - 60.3 ko)