bandeau_haut

<< Analyses & études

1er/06/2005

Les métiers de la petite enfance à l’épreuve des horaires atypiques

Les métiers de la petite enfance à l’épreuve des horaires atypiques. Les leçons des structures expérimentales


La politique familiale soutient le développement de l’accueil des jeunes enfants à des horaires plus flexibles afin d’adapter l’offre au renouvellement des besoins des parents, surtout professionnels (horaires flexibles ou décalés) mais également sociaux (en lien notamment avec l’augmentation des familles monoparentales). Dans cette perspective sont encouragés non seulement le développement de l’accueil individuel au domicile d’un(e) assistant(e) maternel(le) mais aussi l’assouplissement des plages d’ouverture des structures collectives. Cependant, la question des conséquences pour les professionnels et les métiers de la petite enfance n’a pas été véritablement posée. Elle est ici abordée à partir d’une recherche menée dans des structures expérimentales d’accueil à horaires atypiques, auprès de professionnels travaillant à de tels horaires. En partant de la segmentation actuelle des métiers de la petite enfance, telle qu’elle est informée par la politique familiale, on montre comment ces expériences innovantes travaillent le champ professionnel de la petite enfance et en renouvellent la segmentation (...)



Source : publication CNAF - Revue recherches et prévisions n° 80 - Acteurs et politiques de la petite enfance. Permanences et mutations

Texte intégral téléchargeable infra.

(PDF - 136.3 ko)