bandeau_haut

<< Analyses & études

1er/02/2003

Les métiers de la petite enfance dans les structures d’accueil collectif

Les métiers de la petite enfance dans les structures d’accueil collectif


Tous les acteurs du secteur partagent le diagnostic - corroboré par des statistiques encore limitées - selon lequel la difficulté à recruter des personnels en nombre suffisant dans les structures d’accueil de la petite enfance hypothèquerait à terme le développement de ces dernières et leur capacité à répondre pleinement aux attentes des parents. Pour apporter des réponses à cette situation, Monsieur Christian JACOB, Ministre délégué à la famille, a confié par lettre de mission à Madame Marie-Claude PETIT, Présidente de la fédération nationale des Familles rurales, la présidence d’un groupe de travail – dont Monsieur Luc MACHARD, Délégué interministériel à la famille, a été le rapporteur – qui s’est réuni à douze reprises au cours des cinq derniers mois et a procédé à quinze auditions.

Le constat montre la très grande diversité des conditions dans lesquelles ces professions, eux-mêmes très variés (puéricultrices, éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, mais aussi titulaires du CAP petite enfance ou diplôme d’Etat de technicien de l’intervention sociale et familial), sont exercés selon les structures (accueil régulier en crèche collective, parentale ou familiale, accueil occasionnel en halte-garderie, formes d’accueil innovantes telles que les établissements pratiquant du multi-accueil ou les dispositifs passerelles), et selon les acteurs impliqués (communes, associations, CAF, Conseil général). Adaptation parfois difficile aux normes du décret du 1er août 2000, fortes disparités territoriales, opposition entre milieu urbain et milieu rural, difficultés à recruter des responsables de structures (puéricultrices ; éducateurs de jeunes enfants dans les structures de moins de 40 places) marquent un état des lieux partagé par le groupe (...)



Document consultable infra.

(PDF - 286.9 ko)