bandeau_haut

<< Analyses & études

31/01/2006

Autour des familles avec un enfant handicapé

« (…) Il est heureux que dans ce colloque un atelier soit consacré aux familles. Cela me semble indispensable en effet de considérer les familles pour arriver à mettre en place de nouvelles politiques vers la citoyenneté. Je m‘explique.
- 1. Les personnes handicapées, comme toute personne, se développent d’abord dans le regard des parents et de leurs proches, la famille est le ferment de la construction de l’identité et donc des jalons qui mènent à la citoyenneté.
- 2.Dès avant la conception et tout au long de leur vie les parents sont présents auprès de leur enfant. Leur rôle évolue au fil du temps mais, il n’en restent pas moins parents . Ils ont des questions, des besoins, des ressources ; Ils sont aussi des acteurs de changement.
- 3. Les frères et soeurs ainsi que la famille élargie (grands-parents,… ) sont là eux aussi, plus ou moins impliqués, plus ou moins en questionnement.
II. La place des familles dans les pratiques des professionnels
La place des familles a évolué dans les pratiques professionnelles mises en place ; On est passé de programmes, de projets dont les parents étaient exclus ( ’ oubliez-le », » faites-en un autre », « placez-le »), à d’autres où les parents étaient considérés comme dysfonctionnant et en besoin de thérapies (par exemple dans la situation d’autisme). Un grand changement a eu lieu lorsque les parents ont été considérés dans leur rôle d’éducateur et que des informations et formations ont été mise en place à leur intention ; Actuellement, les pratiques ont tendance a envisager les parents au sein d’un système familial avec des besoins qui leurs sont propres . Les relations avec les professionnels ont pris de nouvelles voies. Parents et professionnels deviennent partenaires.
Nous pourrions d’ailleurs pour être cohérent avec cette évolution, intituler cet atelier : « Avec les familles » « plutôt que « autour des familles » mais, cette évolution est elle si réelle dans les pratiques ?
Les parents ont évidemment d’autres rôles que ceux que leurs accordent les professionnels ce sont des acteurs directs. Ils sont des créateurs, des initiateurs, des défenseurs de droits, des relais pour d’autres parents.
De plus en plus ils sont présents dans des instances décisionnelles ou de gestions mais rien n’est gagné et ils doivent revendiquer leur place régulièrement.
Toujours et encore, ils initient et mettent en place de nouvelles réponses (…)
 »

Document relatant l’intervention de Isabelle Montulet, Orthopédagogue à l’APEM, l’Association de Parents d’Enfants Trisomiques ( Belgique

Document téléchargeable infra.

(PDF - 19.7 ko)


Descripteurs