bandeau_haut

<< Expériences & outils

1er/10/2001

L’échographie : un rituel d’initiation à la parentalité

Outil de dépistage et de prévention des anomalies foetales, l’échographie offre aussi aux parents la formidable possibilité de rencontrer leur enfant et de se préparer à leur rôle dès avant sa naissance. A condition de ne pas laisser la technique envahir le cadre de cet examen complexe et ambigu. IMG/jpg/1003.jpg

Le nombre, le contenu et le succès des revues centrées sur le bébé témoignent d’une soif parentale croissante d’informations sur la naissance de la vie et l’accueil de l’enfant. Ce phénomène reflète parfois la richesse de l’anticipation spontanée des parents mais aussi, très souvent, leur vertige face à la création de la vie et la rencontre du nouveau-né.

Dans ce contexte, la rencontre échographique représente un emblème du suivi de la grossesse. Côté médical, cet examen est le maillon essentiel du diagnostic anténatal. Côté parental, c’est l’espace de découverte de l’enfant virtuel.

Une récente contribution interdisciplinaire a mis l’accent sur l’importance médicale, psychologique et sociale de l’échographie obstétricale. Dans cette recherche, l’influence de cet examen sur le processus du « devenir parent » est mise en exergue et explorée. Selon les situations, son impact se révèle positif et organisateur ou négatif et parasite.

L’échographie obstétricale n’est plus seulement un examen de dépistage des anomalies fœtales, mais aussi un espace d’élaboration de la parentalité. Dans cette perspective, l’examen est un possible lieu de _ prévention des troubles anténatals de la parentalité et des dysharmonies interactives précoces entre parents et enfants.

La nécessité de l’échange


Mais, sur le terrain, la promesse que représente l’échographie pour les parents et les soignants se heurte à ce jour à un obstacle éthique majeur : cet examen n’est malheureusement pas l’objet d’un consentement éclairé. Une écrasante majorité de parents croient obligatoires les trois échographies (à trois, cinq et huit mois), alors qu’elles ne sont légalement que vivement recommandées.
A l’instar de cette ambiguïté, le dépistage échographique des anomalies fœtales souffre actuellement de l’absence d’un espace d’échanges entre parents et professionnels : les premiers sont fréquemment « chosifiés » et condamnés à la passivité ; les seconds peuvent quelquefois s’installer dans une toute-puissance défensive où leur technicité triomphante fait obstacle à la réciprocité du partage.

Concrètement, la proposition pionnière faite aux parents par Luc Gourand, échographiste à la maternité des Bluets à Paris, de participer à un groupe de parole pour réfléchir sur les attentes respectives des parents et des professionnels, semble indiquer une voie prometteuse.

La prise de conscience par les parents et les échographistes de la complexité de cet examen est donc la condition de la conquête d’un véritable consentement éclairé. Pour devenir un lieu de maturation parentale, l’échographie doit bénéficier d’un consensus collectif. C’est à ce prix qu’elle sera demain un rituel séculier d’initiation à la parentalité. Souhaitons que le XXIe siècle soit celui d’une échographie humaniste dont la haute technicité sera source d’élaboration psychologique et affective et non d’aliénation.
Sylvain Missonnier Maître de conférence en psychologie à l’université Paris-X

A découvrir

- • L’Echographie de la grossesse : les enjeux de la relation , coffret multimédia de Michel Soulé, Luc Gourand, Sylvain Missonnier, Marie-José Soubieux, collection multimédia « A l’aube de la vie », éd. StarFilm/Erès, 1999.
- • « Le Choix des mots en échographie », de Luc Gourand, in Journal de pédiatrie et de puériculture, n° 8, 1997. • Le Diagnostic prénatal, aspects psychologiques , de Didier David et Sylvie Gosme-Séguret, éd. ESF, Paris, 1996.


Article extrait du n°43 (3e trimestre 2001) de Label France, publication du Ministère des affaires etrangeres consultable sur son site.http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/fr...  [1]

Sommaire du N° 43 de Label France : IMG/gif/rubon11366.gif

- Editorial Lire
- L’éducation des humains commence très tot Lire
- L’échographie : un rituel d’initiation à la parentalité Lire
- Que savent les foetus ?Lire
- L’heritage de Françoise Dolto : L’enfant est une personneLire
- A l’écoute des nouveau-nésLire
- Pour une naissance heureuse Lire
- L’institut de la puériculture de Paris : Une structure au service de la vie Lire
- Le droit au rêve , même à l’hôpital Lire
- Des livres et des bébés Lire
- "La crèche est adaptée aux tout-petits" Lire
- Soulager la douleur à l’hôpital Lire
- Derriere les barreaux Lire
- La révolution des mentalités doit encore avoir lieu Lire
- "Il faut adapter le droit de la famille à l’évolution des moeurs Lire
- Pour en savoir plus Lire

Notes

[1] Les articles publiés dans le magazine « Label France » et les idées qui peuvent s’y exprimer n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs et ne représentent pas une position officielle du ministère des Affaires étrangères. La reprise des articles dans la presse est libre de droits, sous mention « Label France » et nom de l’auteur.