bandeau_haut

<< Expériences & outils

1er/09/2004

Ecrans et médias : une affaire de famille

Pourquoi un Guide Parental ?

"Les médias occupent aujourd’hui, plus encore qu’hier, une place importante dans la vie des familles. Leur présence insistante dans beaucoup de foyers, par le volume d’équipement qu’ils supposent, par les contenus qu’ils véhiculent, mérite une attention particulière. Les supports à disposition des jeunes et de leurs familles sont nombreux et leurs contenus variés. Cependant quantité ne rime pas toujours avec qualité.
=_ Comment faire la part des choses dans cet univers composite et parfois déroutant ?
Comment continuer à assumer son rôle de parent dans les meilleures conditions en “ faisant avec ” cet univers médiatique omniprésent, tout en ne se laissant pas dépasser par lui ? En un mot, comment ne pas baisser les bras ? _
Ce guide tente de répondre aux questions que se posent bon nombre de parents dans le quotidien de la vie familiale au sujet des médias, de leur gestion, de leur influence...
Il est construit autour de deux grandes parties.
_
La première a pour objectif d’apporter au lecteur quelques connaissances utiles à la compréhension des médias. L’approche historique fournit le recul qui fait souvent défaut, tant s’impose le point de vue du monde moderne.
Les données économiques revêtent un intérêt dans la mesure où elles éclairent les enjeux et intérêts liés au développement des différents supports médiatiques.
Quant à la question de l’influence, si les opinions divergent encore bien souvent, il peut être utile de faire état de quelques résultats livrés par les études et recherches.
Les médias ne peuvent certes pas être pointés comme responsables uniques de tous les maux de la société mais ils ont une part de responsabilité à reconnaître et à assumer.
_ La deuxième partie de ce guide essaie de transmettre quelques conseils aux parents désireux de “ bien faire ”. Nous le savons, dans ce domaine comme dans d’autres, les recettes n’existent pas.
Nous pouvons néanmoins poser quelques balises, proposer quelques repères sachant qu’ils seront à adapter à chaque réalité familiale, aux personnalités des utilisateurs concernés, aux valeurs sociales et/ou morales privilégiées par les uns et les autres.

Chacune de ces parties et sous-parties est autonome, libre au lecteur d’aller et de venir dans ce guide en fonction de ses centres d’intérêt et de préoccupation.
De plus, des renvois l’invitent à se reporter à telle ou telle page afin d’approfondir certains aspects s’il le souhaite.
Enfin, si ce guide insiste sur la notion de responsabilité sociale qui incombe aux professionnels des médias par les choix qu’ils opèrent en amont du processus de diffusion et de commercialisation, il souligne également celle des parents et autres adultes préoccupés par le bien-être des jeunes. Ils disposent en effet, sans toujours en avoir pleinement conscience, de moyens divers pour se faire entendre et exercer une influence en vue d’une plus grande qualité de contenus et du respect des citoyens.

Une place privilégiée est accordée à la télévision car elle demeure le média le plus important par l’étendue des familles qui la possèdent, par la multiplication des postes et des chaînes et par le relais qu’elle assure aux autres médias.
Mais, seront également évoqués : les jeux-vidéo, la radio, le cinéma etc. car ils prennent également une part non négligeable dans le processus de socialisation des enfants et des adolescents.

Néanmoins, ce guide n’a pas recherché l’exhaustivité, son ambition est essentiellement d’apporter quelques repères et d’offrir des pistes de réflexions aux adultes et parents qui ont à accompagner les enfants et les jeunes dans cet univers complexe.

Les médias peuvent représenter une véritable chance pour les enfants et leurs familles.
Mais pour qu’il en soit ainsi il est nécessaire de prendre la mesure des enjeux économiques et politiques qui les traversent, d’apprendre à les décrypter de façon à adopter une distance critique à leur égard et de veiller à ce qu’ils n’envahissent pas la vie quotidienne.


Élisabeth Baton-Hervé, Docteur en Sciences de l’information et de la communication, Chercheur Consultante et formatrice en éducation aux médias

ont collaboré à ce guide :
- Sophie Jehel, Agrégée en sciences sociales, sociologue des médias
- Claude Allard, Psychiatre des Hôpitaux, Psychanalyste, Spécialiste de l’enfant et de l’adolescent
- Jean-Pierre Quignaux, Chargé de mission NTIC à l’UNAF


« ...Les enfants vivent aujourd’hui dans un monde changeant. Leur réalité devient complexe et il est parfois difficile pour eux de se construire, d’organiser leurs repères affectifs car leur famille change, se nucléarise, se dissocie, se recompose.
Les rôles parentaux évoluent aussi : les mères sont au travail et les pères maternent. Parents et enfants se rapprochent, mais les codes qui symbolisent le rapport au corps deviennent parfois flous. Les droits de l’enfant sont maintenant reconnus ce qui ne veut pas dire qu’il ait tous les droits et qu’il n’ait plus de devoirs.
Chaque jour, à la consultation médico-psychologique, je rencontre toutes sortes de malentendus sur ces questions qui concernent l’identité de l’enfant et à chaque fois il est question de la manière dont il utilise les écrans en famille ou non. La puissante attraction qu’exercent les médias d’aujourd’hui fait qu’ils sont devenus des institutions de socialisation pour les enfants et les parents. Les modèles médiatiques entrent très tôt dans l’intersubjectivité de l’enfant, alimentent ses illusions, ses jeux et participent très nettement au processus de symbolisation. Cependant, se posent de nouvelles questions :
- L’enfant peut-il tout regarder ?
- L’intimité peut-elle être exposée sans conséquence psychique ?
- La sexualité peut-elle s’exhiber dans tous ses états sans provoquer ? etc.
N’oublions surtout pas que l’enfant est une personne en devenir et que son environnement, qu’il soit humain, culturel ou virtuel contribue à son développement.
Aussi, se posent de nouvelles questions éthiques comme celle-ci : jusqu’où la liberté d’expression du créateur peut-elle aller tout en respectant la sensibilité des enfants ?
Il est grand temps que ces questions soient abordées.
Aussi, ce guide est utile car il donne des informations claires et il peut aussi servir de lien entre les parents et les associations représentatives dont le rôle de “ tiers ” est à revitaliser face aux pouvoirs publics et aux médias en général, dans l’intérêt de l’enfant.
Ce guide n’est pas exhaustif, il est un appel au dialogue dans lequel les familles ne peuvent se cantonner au rôle de consommateur passif (…) »




Source : publication UNAF - Guide parental

Texte intégral téléchargeable infra.

(PDF - 460.2 ko)