bandeau_haut

<< Analyses & études

1er/03/2006

Les politiques du temps de l’enfant en Europe occidentale : tendances et implications

Les politiques de la famille ont connu dans tous les pays de l’Europe occidentale un développement comparable des politiques du temps de l’enfant : congés de maternité, de paternité et congés parentaux, sans oublier les possibilités de travail à temps partiel. Cette évolution est le reflet de motivations économiques dans la mesure où les responsables politiques s’efforcent de combattre le chômage et d’« activer » l’emploi des femmes en encourageant la flexibilité du travail. Elle témoigne également des pressions politiques de l’opinion publique, en particulier des parents, qui somment les gouvernements de les aider à concilier emploi et vie familiale. Dans leur volonté d’atteindre ces deux objectifs, les mesures élaborées restructurent l’emploi du temps des femmes plutôt que celui des hommes. Ces mesures encouragent les mères à rester au foyer, provisoirement ou bien à temps partiel, dans le cadre d’une interruption temporaire de leur activité professionnelle ou d’une réduction de leurs horaires de travail leur permettant de se consacrer au soin de leurs jeunes enfants. Parallèlement, on peut observer que certains enjeux essentiels sont absents des agendas politiques, notamment l’organisation du travail et la division sexuelle du travail au sein de la cellule familiale (…).

Source : publication CNAF - Revue recherches et prévisions n° 83- Genre et État-providence. Les réformes des politiques familiales en Europe et en Amérique du Nord

Texte intégral téléchargeable infra.

(PDF - 146.2 ko)