bandeau_haut

<< Analyses & études

1er/09/2005

Territoires et subjectivités : les nouveaux défis de l’action sociale

L’action sociale a toujours été inscrite dans le local. Mais cette inscription n’est pas la même lorsqu’il s’agit de décliner les politiques de l’État central dans le local ou, comme aujourd’hui, de contribuer à la cohésion sociale des territoires politiques locaux. Aussi, l’auteur s’attache d’abord à repréciser le sens de ces notions d’« action sociale » et de « territoire ». Plusieurs thèmes sont examinés pour analyser les politiques contemporaines d’action sociale et leurs rapports avec les territoires locaux. En premier lieu, le thème du territoire « immatériel », construit autour d’un projet d’action politique. La question du pluralisme démocratique pose aux démocraties le défi de construire un monde commun, partagé par des individus de plus en plus conviés à se différencier les uns des autres. On propose ensuite une approche critique des notions usuelles de « proximité » et de « lien social » qui accompagnent le développement social local. On s’interrogera enfin sur les nouveaux modes de « gouvernementalité » que met en scène la décentralisation. Ces analyses conduisent à s’interroger sur l’action sociale et ses finalités car, en deçà des mutations politiques, c’est à une transformation profonde des modes de subjectivation qu’elle se trouve confrontée (…).

IMG/jpg/peuplier.jpg


Source : publication CNAF - Revue recherches et prévisions n° 81 - Territoires, action sociale et développement

Texte intégral téléchargeable infra.

(PDF - 99.6 ko)